Que signifie vraiment APPRENDRE ?

Photo by Jon Tyson on Unsplash


[Primaire] [Collège]

Imaginez que vous vouliez faire entrer un nouvel objet dans votre maison, votre appartement, votre yourte, votre tiny house, bref votre habitation. Un petit objet ou un volumineux, un léger ou un lourd, un précieux comme un banal, comment vous y prenez-vous?

Drôle de question!

Réponse triviale : par une porte, une fenêtre, voire une cheminée (certains ont essayé), autrement dit par une ouverture.

Eh bien APPRENDRE c’est pareil !

Lorsque j’apprends, je fais entrer une information extérieure à moi, l’objet, dans mon milieu intérieur, ma maison, grâce aux ouvertures déjà pratiquées que sont les 5 sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

En vérité, il existe un 6ème sens, la proprioception, reléguant l’intuition au 7ème rang, si vous choisissez de la considérer. Je ne m’attarderai pas ce 6ème sens car ce n’est pas l’objet du présent article.

Les 3 sens très largement sollicités dans les apprentissages scolaires sont la vue, l’ouïe et le toucher.

C’est donc ce que l’enfant voit/regarde, entend/écoute, fait/ressent qui permet de faire entrer de précieuses informations extérieures dans son milieu intérieur.

Une fois cette image établie, apparaît l’importance de développer les perceptions sensorielles de nos têtes blondes. Autrement dit ouvrir portes et fenêtres laissant entrer aisément et avec plaisir les informations à retenir.

Comment développer les perceptions sensorielles?


Par la PAROLE.

Faire dire à un enfant ce qu’il voit, entend ou fait, lui permet de prendre conscience, d’être véritablement présent à ce qu’il voit, entend ou fait.

Exemples :

  • Lorsqu’un jeune enfant apprend le geste de l’écriture, lui faire dire ce qu’il fait au moment où il exécute le geste.
  • Qu’il soit écolier ou collégien, faire détailler à l’enfant ce qu’il voit lorsqu’il apprend l’orthographe de mots, une carte géographique ou un schéma.
  • Peu importe le niveau, faire reformuler à voix haute une consigne ou un texte entendu.

Parler c’est comme ouvrir grand la porte d’une maison pour faire entrer aisément un objet.

En résumé

Faites analyser, qualifier, reformuler à voix haute tout ce que votre enfant perçoit de son environnement, que ce dernier soit scolaire ou extra-scolaire.

Et vous, quelle est votre vision de l’apprentissage? Partagez votre réponse dans les commentaires, je serai ravie de vous lire.

Bon apprentissage à tous!

Marie Génoist

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *