Lettres/mots, chiffres/nombres : au rapport!

Photo by Jason Dent on Unsplash

[Primaire] [Collège]

Lettres – mots – sens : quelle phrase peut-on faire pour lier ensemble ces trois idées?

Voici la question que je pose à tous mes élèves au cours de nos premières séances de soutien scolaire, exception faite peut-être pour les très jeunes.

En général, ils me répondent quelque chose du style : “Les lettres forment des mots.”. Jusque-là, tout va bien. Mais quand je demande d’ajouter le mot sens à leur phrase, quelques-uns sèchent, étonnamment…

Alors j’écris sur leur cahier ceci : trénamo. Un sourire et un froncement de sourcils s’affichent immanquablement sur leur visage : “Hein? Ç’a pas de sens…”. CQFD!

Lettres – Mots – Sens


Les lettres sont des symboles, des sortes de “dessins”, qui, assemblés, forment des mots qui portent du sens. La raison d’être d’un mot est le sens qu’il apporte, sans quoi ce n’est pas un mot.

Aux 26 lettres de l’alphabet, il faut bien sûr ajouter les accents : graves, aigus et circonflexes. Ainsi que le tréma et la cédille.

Il existe deux types de lettres : les voyelles et les consonnes. Les consonnes voulant dire étymologiquement qui sonnent avec les voyelles.

Les voyelles a, e, i, o, u, y sont donc au nombre de 6, et les consonnes 20.

Cela peut paraître le b.a.-ba mais vous n’imaginez pas le nombre d’élèves qui ont des réponses parfois fantasques quant à la quantité de lettres!

Combien de lettres pour former un mot?


Ensuite, je demande s’il existe des mots à une seule lettre. Presque invariablement la réponse est négative.

Je demande alors d’écrire une phrase pour préciser l’âge du frère, de la sœur, d’un des parents ou de leur bête à poils.

Exemple : Magalie a 15 ans. Alors le mot a n’a bien qu’une seule lettre? On me rétorque souvent que a n’est pas un mot, il n’aurait donc pas de sens…

Tous ces petits mots : a, à, ou, où, de, du, l’, ai, eu, au, je les appelle les petits mots oubliés de la grammaire.

Je constate en effet que nombre d’élèves portent leur attention sur les verbes, les noms, les adjectifs d’autant plus s’ils sont concrets, c’est-à-dire reliés aux 5 sens. Mais les déterminants, les prépositions, les conjonctions et certains pronoms sont mis de côté.

On comprend aisément pourquoi la compréhension fine des textes ou des consignes leur est difficilement accessible.

Faites le test


Écrivez par exemple la phrase : “J’ai cueilli l’orange dans l’arbre.” Et demandez à votre enfant ou votre adolescent de compter le nombre de mots.

Vous serez peut-être surpris du résultat. Pour ma part, j’obtiens souvent le score de 5 au lieu du 8 attendu.

Cela signifie qu’il est nécessaire de reprendre certaines notions grammaticales.

Voilà pour les lettres, passons aux chiffres.

Chiffres – Nombres – Quantités – Unité


Une fois introduites les notions de lettres, mots et sens, le passage aux chiffres et nombres se fait plus aisément.

Un constat quasi systématique : les enfants et adolescents, voir les adultes, confondent ces deux notions.

En leur rappelant le lien entre lettres et mots, ils comprennent généralement qu’il s’agit d’un fonctionnement identique.

Les dix chiffres de 0 à 9 sont des symboles, ou des “dessins”, qui permettent de former un infinité de nombres.

Je pose alors la question : existe-t-il des nombres à un chiffre?

Quand la réponse est négative, je leur rappelle qu’il existe des mots à une seule lettre.

Exemple : le chiffre 5 sert à former le nombre 5.

Mais alors dans quel cas 5 est-il un chiffre? Un nombre? Comment savoir?

C’est là qu’intervient le notion de quantité… d’unités


Tout comme la raison d’être d’un mot est le sens, la raison d’être d’un nombre est la quantité.

Mais la quantité de quoi? D’unités.

Ce peut être des euros, des centimètres, des litres, des fleurs, des kilogrammes, des poules, des m².

L’unité est un élément simple choisi parmi un ensemble d’éléments TOUS identiques : 1 pomme dans un cageot de pommes, 1 allumette dans une boîte d’allumettes, 1 cm sur une règle graduée, 1 m² de la surface d’une maison exprimée en m².

L’unité est souvent associée au u du tableau du système décimal, ainsi écrit : m c d u. Ce n’est pas faux, mais ce n’est qu’un repère pour placer l’unité et lire correctement le tableau.

Il est fondamental de saisir en profondeur la notion d’unité. Sans quoi les enfants risquent de mélanger les unités entre elles dans leurs exercices, et d’additionner des vaches à des litres de lait, ou plus subtilement des mètres à des kilomètres.

5 sera donc le nombre 5 quand il indique une quantité de quelque chose.

Des chiffres qui ne font pas des nombres


Les numéros de téléphone sont bien un assemblage de chiffres mais ils n’indiquent pas de quantités. Ils codent chacun un numéro unique parmi une base de données de millions de numéros.

On parle bien alors de numéros et pas de nombres.

Même chose pour les numéros de sécurité sociale ou les codes de carte bleue.

En résumé

Les lettres permettent de former des mots porteurs de sens. Les mots sont composés de une ou plusieurs lettres et ont tous un sens, concret ou abstrait, trivial ou subtil.

Les chiffres permettent de former des nombres porteurs de quantités d’unités. L’unité indique de quoi on parle : cm, ml, dm², euro, kg ou unité abstraite.

Votre enfant fait-il bien ces distinctions lettres/mots, chiffres/nombres? Partagez vos réponses ou vos interrogations dans les commentaires, je serai ravie de vous lire.

Bon apprentissage à tous!

Marie Génoist

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *