Attention et concentration : définitions et actions!

Photo by Annie Spratt on Unsplash

[Primaire] [Collège]

Concentre-toi!
Fais attention à ce que tu fais.
Il faut que tu te concentres plus en classe.


Quel parent n’a pas déjà prononcé ou entendu ces petites phrases généralement suivies de peu voire d’aucun effet?

J’avoue les avoir prononcées moi aussi auprès de mes élèves lors de séances de soutien scolaire à domicile.

J’en suis alors venue à cette question : pourquoi les enfants ne se concentrent-ils pas davantage lorsque nous leur demandons?

Premières réponses qui viennent à l’esprit : manque de motivation, désintérêt, fatigue. Certes.

Mais si les enfants n’avaient qu’une vague idée, voire aucune idée de ce que sont l’attention et la concentration. Du chinois!

Et vous, connaissez-vous vraiment la signification des ces deux mots?

Passion Définition


L’attention est une tension de l’esprit vers un objet. Cet objet peut être une chose (un objet d’étude) ou une action.

La concentration est l’action de réunir en un même point ce qui est dispersé.

Si l’on adjoint la première notion à la seconde, et si l’on se place dans un contexte d’apprentissage :

La concentration est l’action de réunir toute son attention sur un objet d’étude ou une action. C’est être complètement présent à ce que l’on voit, entend ou fait.

Chez certains enfants, cette action ne revêt aucune signification, donc aucune réalité.

J’ai alors petit à petit mis en place des exercices simples permettant à mes élèves d’appréhender cette réalité.

Actions !


Exercice 1 : le schéma corporel


Assis ou allongé dans un endroit calme, demander à votre enfant de sentir ce qui se passe dans une partie de son corps. Commencer par des zones étendues, comme l’abdomen, le mollet, pour aller progressivement vers des zones de plus en plus petites comme le petit doigt de pied ou le creux du coude.

S’il n’y parvient pas, poser votre main sur la zone concernée du corps de votre enfant. Puis lui demander de sentir la surface de contact entre votre main et son propre corps. Ensuite, pour les zones plus petites, poser la pulpe de votre index et lui demander de décrire le contact.

Vous pourrez alors lui dire que son attention est là où il ressent quelque chose, et qu’il est concentré s’il ne pense qu’à cela, et qu’il est capable de donner des détails.

C’est également une très bonne occasion d’apprendre pour les plus jeunes leur schéma corporel ou pour les plus âgés de faire une révision.


Exercice 2 : le voyage de la bille


Lorsque votre enfant est familiarisé avec le premier exercice ou lorsqu’il a déjà une idée de ce que signifie porter son attention, vous pouvez passer à ce qui suit.

Assis ou allongé dans un environnement calme, dans une posture confortable qu’il est capable de tenir longtemps, demander à votre enfant d’imaginer une bille qu’il placera tout d’abord dans son gros orteil gauche ou droit, au choix.

Puis vous lui demanderez de faire rouler cette bille partout dans son pied, de la faire remonter dans sa jambe, son genou, sa cuisse, son abdomen, pour la faire descendre dans l’autre jambe, jusqu’au pied.

La bille remonte ensuite dans le ventre, suit la colonne vertébrale, pour aller explorer les bras et les mains.

Le but est donc de faire voyager cette bille dans tout le corps, en terminant par le visage.

Variante : vous pouvez donner une couleur à la bille ou lui attribuer de la chaleur. Dans ce dernier cas, la bille peut réchauffer et détendre les organes traversés si l’imagination fait bien son travail.

Puis expliquer que cette bille n’est autre que son attention qu’il peut ensuite diriger à l’extérieur de lui, sur ce qu’il lit, écrit, écoute ou fait.

Il sera alors prêt à apprendre, analyser, réfléchir ou exécuter des actions précises comme l’écriture.

Un jour, un élève dyslexique m’a confié ceci : “En fait, je déplace ma bille de syllabe en syllabe!”.

Si vous voulez comprendre ce qu’a voulu dire cet adolescent, je vous invite à découvrir l’Astuce (presque) magique pour dyslexique et dysorthographique.

En résumé

Demander à votre enfant s’il sait ce que signifie vraiment l’attention et la concentration.

Peu importe la réponse, il sera toujours utile de faire pratiquer les exercices du schéma corporel et du voyage de la bille.

Demander ensuite à votre enfant de déplacer sa bille/attention sur ce qu’il voit, écoute ou fait.

Bon apprentissage à tous !

Marie Génoist

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

7 thoughts on “Attention et concentration : définitions et actions!

  1. Merci pour cette méthode, je vais commencer par me l’appliquer afin de mieux la partager ensuite. Est-ce que celle-ci peut être apparentée à de la méditation ?
    Merci et bonne journée Marie

    1. Oui tout à fait c’est une manière de méditer, puisque l’attention est portée sur un objet, ici le corps. Je remplace tout simplement le mot “conscience” par le mot “bille”, plus adapté à mon auditoire 😉
      Bonne journée à toi aussi Olivier

  2. Superbe article
    Merci de poser ces mots sur ces deux forces qui sont souvent considérées comme synonymes
    L’attention dirigée comme proposée ici est une autre dimension et une grande aide à l’apprentissage
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *